[Appel à contribution] – L’art roman, et après ?

30e Colloque international d’art roman d’Issoire Issoire (63)
Animatis – Salle Claude-Nougaro
Vendredi 16 et samedi 17 octobre 2020, Animatis (Excursion le dimanche 18 octobre 2020)

Co-organisé par les associations Terres Romanes d’Auvergne et Archiclassique et par le pôle Arts & Patrimoine de la ville d’Issoire, avec le soutien de la municipalité et de l’Alliance Universitaire d’Auvergne, ce colloque sera placé sous le patronage de l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Clermont-Ferrand.

Argumentaire

En 1995, le 5e Colloque international d’art roman d’Issoire avait démontré que « l’Art roman », en tant que catégorie intellectuelle, est très largement une invention du XIXe siècle. Cette dernière est née dans le cadre d’un paradigme évolutionniste et téléologique de l’histoire de l’art et des sciences, mettant en scène la succession de grandes périodes artistiques conçues comme autant d’étapes du « progrès » dans le domaine de l’art. Dans cette perspective, largement fondée sur l’idée d’évolution formelle et technique, voire de mode, chaque grand mouvement succède au précédent par des ruptures cycliques : l’art gothique remplace l’art roman, puis la Renaissance, etc. Tout au plus pouvait-on admettre qu’une époque donnée se soit inspirée de l’Antiquité ou qu’elle en ait remployé des éléments, ce qui a conduit à formaliser une succession des renaissances (du XVIe siècle, du XVe, du XIIe, la renovatio carolingienne…).
Progressivement mises en œuvre à partir de la fin du XXe siècle, des interrogations approfondies sur la notion de remploi, tant en histoire de l’art qu’en histoire, tout comme sur les phénomènes de collection (Pomian), ont conduit à remettre en cause le paradigme décrit précédemment. On est désormais beaucoup plus attentif à l’idée de transmission des œuvres et à la succession des significations qu’elles ont pu recevoir au fil du temps.

Continuer la lecture de [Appel à contribution] – L’art roman, et après ?

[Appel à contribution] – Bâtir en pan de bois à la campagne et à la ville du XIIIe au XVIIIe siècle : approche pluridisciplinaire d’une technique de construction en Europe

Après une journée d’études consacrée spécifiquement à l’architecture rurale en pan de bois en novembre 2019, ce colloque a pour but d’étendre la réflexion aux édifices sis en milieu urbain afin de détecter d’éventuelles interactions. Modes d’habitation, aspects structuraux, mis en œuvre des matériaux et décor seront ainsi comparés sur une longue période, s’étalant du XIIIe au XVIIIe siècle. Ces regards croisés sur différents pays européens permettront d’aborder les thèmes de l’approvisionnement des chantiers et de l’économie de la construction mais aussi de mettre en évidence des particularismes et savoir-faire locaux, l’apparition de procédés novateurs ou au contraire la perpétuation de certaines techniques. Archéologues, historiens de la construction, ethnologues, chercheurs à l’Inventaire ou architectes, par la diversité de leur approche, éclaireront l’ensemble des caractéristiques et spécificités des pans de bois.

L’apport de l’archéologie du bâti constituera aussi un des fils conducteurs de cette journée, car le recours à cette méthode a permis une compréhension beaucoup plus approfondie de l’architecture en pan de bois, en soulignant par exemple la complexité des assemblages, le caractère modulaire et « convertible » de ce type de bâtiments (rationalisation de la construction, remaniements, déplacements) ou la pose de pigments colorés sur les éléments de construction et autres revêtement masquant ou mettant en valeur les éléments de construction.

La journée d’étude est organisée par l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) : 3-4 novembre 2020, au 2 rue Vivienne, 75002, Paris, galerie Colbert, auditorium.

Organisateurs
C. Alix (Pôle d’archéologie d’Orléans, chercheur associé CESR)
J. Noblet (INHA).

La deadline des candidatures est fixée au 15 mai 2020.

Pour en savoir plus sur les modalités de soumission à cet appel, c’est par ici.

[Workshop Live on Youtube] “Crafts on medieval portuguese cities”

Next 6th May, one of their partner institutions, Centro de História da Sociedade e da Cultura (University of Coimbra) will be hosting a workshop on “Crafts medieval Portuguese cities”. The papers will be presented by members of the MedCrafts team.

 

 

The workshop will be given in Portuguese, but everyone who wants can follow their Live on Youtube on MedCrafts channel :

Please follow this link HERE, which will start the Live transmission on 6th May, by 9.30 a.m.

Pour en savoir plus sur le projet scientifique “Medcrafts”, ainsi que sur le live, c’est par ici.