Appel à contribution – La collégiale de Mantes-la-Jolie et Notre-Dame de Paris : la première architecture gothique en Île-de-France

La collégiale de Mantes-la-Jolie

Édifice majeur de la production architecturale du XIIe siècle, la collégiale de Mantes, souvent comparée à Notre-Dame de Paris, tient une place sans cesse réévaluée et qui mérite encore d’être précisée. L’étude des matériaux et des techniques de mise en œuvre demeurent lacunaires dans les deux monuments. La création d’une journée d’étude sur la collégiale de Mantes et Notre-Dame de Paris peut alimenter les débats. Elle permettra de redéfinir la place des deux édifices dans le paysage architectural du XIIe siècle par comparaison de leur technique de mise en œuvre, de leurs matériaux (pierre, fer et plomb), de leur structure (maçonnerie) et de leur équilibre (voûtes, arcs-boutants) mais aussi de leurs formes (écriture architecturale et décor sculpté) autant que de leurs ambiances (revêtements).

Cette journée est l’occasion de partager les réflexions méthodologiques, les problématiques et les résultats de recherches en histoire de l’architecture, en archéologie du bâti et en histoire de l’art des chercheurs et des doctorants issus de formations diverses.

Deadline : 21 février 2020.

Pour plus d’informations, c’est par ici.

EAA 2020 Bucarest

Une session de l’EAA 2020, qui aura lieu à Bucarest, peut attirer l’attention de certains d’entre nous (Attention ! deadline au 13 février !) :

Session 252 – Building networks ! The exchange of knowledge, ideas and material for building in the medieval and post-medieval world, co-organised by Jeroen Bouwmeester, Sarah Kerr, Laura Patrick, Martin Huggon, and Duncan Berryman

Abstract:
The development of buildings in medieval and post-medieval Europe cannot be seen as an isolated process within the boundaries of a town, region or even country. During these centuries there was always an exchange of aesthetic ideas, technological know-how, and building materials. It is known that architects and craftsmen travelled throughout Europe to build, for example, churches and castles. Some of the technological knowledge was closed for outsiders, heavily guarded by the master and his pupils. The building material could also be imported from afar, like tuff brick and wood. Also, the introduction of new concepts was distributed along certain existing networks. For example, the Crusades had an impact on the buildings of medieval Europe on several levels.

In this session we would like to explore these networks. What were the extents of these networks? How far did these networks reach? Can we identify the main players? How does the exchange and distribution of ideas, knowledge, and materials relate to other developments within the medieval and post-medieval world, like the growing urbanisation and globalisation, and the rise and fall of trade-networks like the Hanse and climate-change? How were new concepts adopted and possibly adapted?
We welcome contributions from Europe and outside of Europe to discuss and better understand the patterns behind these exchanges. At the end of the session we hope to have a first glimpse of the exchange of ideas, knowledge and materials and also more sight on the indicators for this exchange.

Further info can be found here: https://submissions.e-a-a.org/eaa2020/sessions/overview/preview.php?id=252

Papers can be submitted through the EAA conference website: https://www.e-a-a.org/eaa2020
Deadline for abstracts is 13th February

Locus

La prochaine séance du séminaire LOCUS aura lieu le vendredi 24 janvier de 10h à 13h, salle Perroy.
Philippe Bernardi interviendra sur le thème :
« Les mondes d’un maçon ordinaire »
« Locus » est un séminaire transversal, réunissant des historiens, membres du LAMOP ou extérieurs à celui-ci, autour de la question de la spatialité dans les sources et les méthodes des médiévistes. Il s’agit d’explorer la diversité des pratiques et des représentations de l’espace au Moyen Âge en tentant de se démarquer d’une approche classique qui réduit l’espace à un cadre géographique donné et objectif, préalable à l’histoire. L’espace, ce sont des pratiques, des représentations, des noms de lieux, des lexiques, des images, variables selon les contextes. La question du « lieu », à la fois plus restreinte et plus souple que celle « d’espace », explore également la manière de nommer, de recenser, de comprendre les spatialités médiévales. Ainsi la question des lieux s’inscrit-elle dans le champ des études de toponymie, d’histoire de la cartographie ou de reconstitutions géographiques, mais concerne aussi, plus largement, la plupart des recherches des médiévistes dès lorsqu’ils s’intéressent aux lieux et à la dimension spatiale des phénomènes historiques. Le « locus » tend à devenir ainsi un « lieu commun », un carrefour permettant aux historiens de croiser et confronter leurs recherches et leurs méthodes.Le séminaire prend la forme d’un atelier présentant des sources inédites, permettant de discuter de travaux en cours, de mûrir un article et de découvrir une bibliographie. Il a pour caractéristique un débat assez libre sur l’importance de la spatialité à travers des exemples précis tirés des recherches des historiens invités. La diversité des thèmes et des approches enrichissent ainsi la discussion.Cette année 2019-2020, nos invités nous parlerons des représentations de l’espace urbain, de l’expérience du monde d’un bâtisseur médiéval, des figures et pratiques de l’espace ecclésial, et enfin de géographie de la frontière à l’époque carolingienne.

Carnet noir

Chères et chers collègues,

Nous avons eu la tristesse d’apprendre le décès de notre collègue Jean-Pierre Sosson à l’âge de 83 ans.

Né le 18 février 1936, docteur en philosophie et en lettres à la Faculté de philosophie et lettres de Louvain en 1972, Jean-Pierre Sosson fut professeur émérite d’histoire du Moyen Âge et longtemps président du Département d’histoire de l’Université catholique de Louvain. Spécialiste en histoire économique et sociale du bas Moyen Âge, ses travaux touchèrent la société urbaine et en particulier, les métiers, dans les secteurs artisanaux et industriels, ainsi que les finances des villes de Flandre. Après sa thèse, Les travaux publics de la ville de Bruges XIVe-XVe siècles : les matériaux, les hommes (Bruxelles, 1977), il poursuivit ses recherches sur l’impact du secteur de la construction dans les finances urbaines des grandes et petites villes de Flandre. Citons en particulier la publication sous sa direction des actes du colloque international de Louvain-la-Neuve du 7-9 octobre 1993, Les métiers au Moyen Âge : aspects économiques et sociaux (Louvain, 1994), ainsi que les actes du colloque international de Marche-en-Famenne, du 16-20 octobre 2002, Au-delà de l’écrit : les hommes et leurs vécus matériels au Moyen Âge à la lumière des sciences et des techniques, nouvelles perspectives (Brepols, 2003).

 

Les travaux de Frédéric Epaud sur HAL

Deux textes de Frédéric Epaud, spécialiste d’Archéologie médiévale et en particulier de la forêt, des charpentes et des techniques de construction en bois,  sont désormais disponibles sur HAL :

 

Appel à contribution – Travelling Objects, Travelling People : Art and Artists of Late Medieval and Renaissance Iberia and Beyond, c. 1400–1550

The Courtauld Institute of Art, 28–29 May 2020.

Travelling Objects, Travelling People aims to nuance our understanding of the exchanges and influences that shaped the artistic landscape of Medieval and Renaissance Iberia. Traditional narratives hold that late fifteenth-century Iberian art and architecture were transformed by the arrival of artists, objects and ideas from France and the Low Countries, while 1492 marked a chronological rupture and the beginning of global encounters. Challenging these perceptions, this conference will reconsider the dynamics of artistic influence in late medieval Iberia, and place European exchanges in a global context, from Madeira to Santo Domingo. Bringing together international scholars working on Spain, Portugal and a range of related geographies, it seeks to address the impact of ‘itinerant’ artworks, artists and ideas, and issues of migration and non-linear transfers of materials, techniques and iconographies.

Deadline : Friday 10 January 2020.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur leur site.

Appel à contribution – Des pierres et des hommes. Premières rencontres annuelles du Centre d’Interprétation de la Pierre de Sprimont

Vendredi 18 septembre 2020.

Le Centre d’Interprétation de la Pierre (CIP) de Sprimont organise une journée d’étude spécifiquement dédiée aux rapports historiques entre l’homme et la pierre. Cette journée se focalisera sur les matériaux lithiques extraits et/ou employés sur le territoire de l’actuelle Belgique dans une perspective largement diachronique (de l’Antiquité à nos jours). Elle souhaite aborder des thématiques multiples et convie, pour ce faire, des personnes issues de disciplines et de domaines professionnels variés. Son objectif principal est de promouvoir les échanges entre les acteurs de la recherche et dynamiser les collaborations autour de ce matériau fédérateur qui requiert, pour une étude historique fine, un croisement des regards et des compétences.

La deadline des candidatures est fixée au 13 janvier 2020.

Retrouvez l’ensemble de l’appel à contribution ici.

Publication des actes du Congrès francophone d’histoire de la construction de Nantes

Nous nous réjouissons de la parution des actes du 3e Congrès francophone d’histoire de la construction : Construire ! Entre Antiquité et Époque contemporaine (Paris, Éditions Picard, 2019, 1314 pages. – ISBN 978-2- 7084-1048-0 – EAN 9782708410480)

Après les actes des congrès de Paris (2010) et de Lyon (2016), les actes de celui de Nantes (21-23 juin 2017) permettent de poursuivre l’investigation de l’histoire de la construction. Une fois encore l’interdisciplinarité a été le maître-mot ; une fois encore, praticiens de la construction et chercheurs qui étudient l’histoire de la construction, dans la longue durée et à l’échelle de territoires multiples, ont pu croiser leurs regards sur des thématiques traditionnelles à ce domaine — matériaux, processus de construction, droit et économie, métiers et acteurs… —, ou sur des thèmes propres aux laboratoires de recherche nantais et ligériens (constructions maritimes et fluviales, ambiances). Cent onze articles, dus à des chercheurs venant de quinze pays, sont ici réunis et répartis en onze thèmes traditionnels ou plus originaux en matière d’histoire de la construction.

Construire ! Entre Antiquité et Époque contemporaine, comme les volumes précédents, s’adresse aussi bien aux professionnels de la construction, architectes du patrimoine, chercheurs, archéologues, qu’aux amateurs et à tous ceux qui veulent comprendre l’évolution de notre environnement constructif, ancien ou plus récent, qu’il soit patrimonialisé ou non.

Rencontres d’Arezzo, février 2020.

Il Paesaggio Pietrificato

La storia sociale dell’Europa tra X e XIII secolo attraverso l’archeologia del costruito

Une rencontre, dans le cadre du projet ERC Petrifying Wealth, dirigé par Ana Rodriguez et Sandro Carocci, et co-organisé par l’Università degli Studi di Roma Tor Vergata, par le Centro de Ciencias Humanas y Sociales (CCHS) du Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC) de Madrid, se tiendra à Arezzo les 7 et 8 février 2020.

Le thème principal de la rencontre est de relier le phénomène de pétrification des siècles centraux du Moyen Âge avec les enjeux sociaux de la richesse, la valeur de cette nouvelle phase de construction et le sens de l’identité collective.

Retrouvez toutes les informations, ainsi que le programme sur le site.

Allocation de Recherche

Ouverture des candidatures pour l’obtention d’allocation de formation et de recherche en archéologie, patrimoine bâti, patrimoine mobilier, Inventaire général du patrimoine culturel et Monuments historiques. Date limite de dépôt des dossiers le vendredi 17 janvier 2020.

Chaque année, le ministère de la Culture (direction générale des Patrimoines) attribue des allocations de formation et de recherche, destinées à soutenir financièrement des travaux de recherche susceptibles d’intéresser les domaines suivants : archéologie, patrimoine bâti, patrimoine mobilier, Inventaire général du patrimoine culturel et Monuments historiques, et d’aider les jeunes chercheurs dans leur action ou dans la connaissance de leur territoire. Ces allocations ne sont pas accordées selon des critères sociaux : elles correspondent à un financement pour un travail de recherche, ouvert aux étudiants en Master 1, Master 2 et Doctorat. Leur montant mensuel est de 915 euros par mois et elles peuvent être attribuées pour une durée allant de 1 à 9 mois.

Toutes les infos sont sur  le site du Ministère de la Culture

Séminaire de recherche du LAMOP [2019-2020] – Carrières et construction

Ce séminaire rend compte d’une recherche pluridisciplinaire actuelle, associant historiens, archéologues et géologues à l’étude des matériaux lithiques à travers leur extraction, leur transport et leur mise en œuvre, depuis l’Antiquité jusqu’aux Temps modernes. Il est ouvert aux chercheurs et aux étudiants, mais ne délivre pas d’évaluation dans le cadre du cursus universitaire.

Les mercredi de 18h à 20h  à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI), 4 Place Jussieu, bâtiment 46-56-3e étage, salle Darcy.

Pour en savoir plus sur le calendrier des séances, c’est par ici.

Appel à contribution – Quatrième Congrès Francophone d’Histoire de la Construction

L’histoire de la construction, une histoire de l’Humanité. Le 9 au 11 juin 2020, à Tlemcen.

Trois congrès ont déjà eu lieu : le premier à Paris en 2008, le second à Lyon en 2014 et le troisième à Nantes en 2017. Ces rencontres sont devenues en France un espace d’échanges entre les chercheurs universitaires francophones. Le quatrième se tiendra sur l’autre rive de la méditerranée, à l’université de Tlemcen en Algérie. Ce sera donc la première fois que ce congrès ne sera pas organisé en France ; cela constituera un événement remarquable pour les communautés scientifiques qui s’intéressent aux thématiques diverses de l’histoire de la construction, au Sud comme au Nord car l’acte de bâtir est une activité susceptible de poser la question de la participation constructive aux processus de création des connaissances en général et de celle en matière de techniques et sciences constructives en particulier.

La deadline des candidatures est fixée au 18 janvier 2020.

Retrouvez l’appel à contribution ici.

Terrae – Atelier Operandi

Ce séminaire a pour but de servir de point de rencontre régulier aux chercheurs, enseignants-chercheurs et étudiants spécialistes d’histoire et d’archéologie de la construction et du bâti.

Dans le cadre des laboratoires toulousains Framespa (UMR 5136) et Traces (UMR 5608), le séminaire Terrae- Atelier Operandi, animé par Sandrine Victor (Institut National Universitaire Champollion / Framespa, équipe Terrae), soutenu par l’équipe coordinatrice composée de Nelly Pousthomis (Université Toulouse Jean-Jaurès / Traces, équipe Terrae), Jacques Dubois (Université Toulouse Jean-Jaurès / Framespa, équipe Terrae), Bastien Lefèbvre (Université Toulouse Jean-Jaurès / Traces, équipe Terrae) et Guilhem Ferrand (INU Champollion / Framespa, équipe Terrae), s’inclut dans les réflexions de l’équipe Terrae.
Notre séminaire est un atelier de discussion qui se déroule sur la base d’un dossier présenté par l’invité ou un membre du séminaire. L’idée est de pouvoir discuter des questions, des problématiques, des sources invoquées par le dossier en cours, des méthodes mobilisées, et de la démarche de recherche. Chaque séance permet de plus de faire un point sur l’actualité de la recherche dans le champ de l’histoire et de l’archéologie de la construction, et d’exposer le compte-rendu de lecture d’un ouvrage récent.

L’objectif est d’aider les participants à résoudre des problèmes de recherche qu’ils se poseraient et d’exposer à la réflexion commune ce qui est généralement considéré comme une littérature scientifique grise, afin que des débutants jusqu’aux chercheurs confirmés, chacun puisse s’en saisir et en faire profit.

Seminaire d'histoire et d'archéologie de la construction et du bâti. UMR 5136 Framespa, Toulouse

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search