Invité du 28 janvier 2022

Thème 1 : Réemployer

Jacques Dubois est Historien de l’art, membre de notre séminaire et rattaché à l’axe Terrae du Framespa.

Il est maître de conférences en histoire de l’art du Moyen Âge à l’université de Toulouse – Jean Jaurès. Il a soutenu une thèse de doctorat consacré au financement et à la reconstruction de l’église Notre-Dame d’Alençon (PUR, 2000) et à ses différents acteurs – notables et artistes et artisans (Dictionnaire des artistes et artisans d’Alençon, 1370-1560, CTHS, 2008). Ses travaux et dernières publications portent sur l’architecture dans le Midi entre le XIIIe siècle et les années 1500, appréhendée, entre autres points, selon les notions de programme, de transferts et d’espaces ecclésiaux.

Quelques références bibliographiques :

Ouvrages :

  • Saint-Nazaire-et-Saint-Celse, ancienne cathédrale de Carcassonne, coll. Duo, Monuments et objets, Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Occitanie, Montpellier-Toulouse, 2018, 80 p.
  • Dictionnaire des artistes et artisans à Alençon (1370-1560), éd. du CTHS, Paris, 2008, 374 p.
  • Notre-Dame d’Alençon. Financement et reconstruction (c. 1350-c. 1540), préface A. Erlande-Brandenburg, coll. Art et Société, éd. des Presses Universitaires de Rennes, Rennes, 2000, 194 p.

Articles :

  • « Tradition versus modernité : l’architecture religieuse à Toulouse et ses artisans vers 1500 », catalogue de l’exposition Toulouse Renaissance, Toulouse, musée des Augustins, 17 mars-24 septembre 2018, bibliothèque d’Etude et du Patrimoine, 17 mars-18 juin 2018, Somogy-Musée des Augustins, Paris-Toulouse, 2018, p. 55-63.
  • « L’achèvement de la cathédrale sous les della Rovère », dans actes du colloque de Mende, 18-20 octobre 2012, sous la dir. D. Christophe, La Cathédrale de Mende. Commanditaires et bâtisseurs, Somogy, Paris, 2017, p. 69-87.
  • « Travaux et commandes artistiques chez les grands prélats du Midi, vers 1470-1520 », dans actes du colloque de Mende, 18-20 octobre 2012, sous la dir. D. Christophe, La Cathédrale de Mende. Commanditaires et bâtisseurs, Somogy, Paris, 2017, p. 89-103.
  • « Les grands travaux de restauration de Saint-Samson de Clermont-de-l’Oise », dans actes du colloque d’Amiens, 21-23 novembre 2012, sous la dir. E. Hamon, D. Paris-Poulain, J. Aycard,  La Picardie flamboyante. Arts et Reconstruction entre 1450 et 1550, coll. Art & Société, Presses Universitaires de Rennes, Rennes, 2015, p. 209-227.
  •  « Le « déplacement » comme problème : les transferts artistiques à l’époque gothique », J. Dubois, J.-M. Guillouët, B. Van den Bossche, dans Les Transferts artistiques dans l’Europe gothique. Repenser la circulation des artistes, des œuvres, des thèmes et des savoir-faire (XIIe-XVIe siècle), sous la dir. J. Dubois, J.-M. Guillouët, B. Van den Bossche, Picard, Paris, 2014, p. 9-34.
  • « Transformations et embellissements dans l’abbaye aux XVe et XVIe siècles », dans actes des journées d’études de Lagrasse des 14-15 septembre 2012, L’Abbaye de Lagrasse. Art, archéologie et histoire, Archives départementales de l’Aude, Carcassonne, 2013, p.139-151.
  • Dictionnaire d’Histoire de l’art du Moyen Âge occidental, P. Charron et J.-M. Guillouët (dir.), notices de type A : Architecte, Métier ; type B : Contrat, Salaire ; type C : Confrérie, Expertise, Maître d’œuvre, Maître d’ouvrage et Matériaux (coûts), Robert Laffont, Paris, 2009


Il interviendra cette année sur le sujet suivant :

« 25 ans après, 1997-2022 : la question du remploi à Alençon à la fin du Moyen Age et première moitié du XVIe siècle (des archives personnelles en remploi) ».

La fin des années 1990 et le début de la décennie suivante constitue un moment historiographie important marquant le développement des recherches consacrées à l’histoire de la construction via l’étude des chantiers. A l’époque, l’approche principale consistait en un approfondissement des connaissances liées à la maîtrise d’ouvrage (fonctionnement des fabriques, tenue des comptabilités, nature des recettes et des dépenses…) et à la maîtrise d’œuvre (personnels actifs sur les chantiers, effectifs et évolution, salaires, entre autres points). Il y a 25 ans, le remploi pouvait être évoqué dans quelques thèses – dont la mienne soutenue en 1997 -, mais sans être abordé comme il l’est aujourd’hui. A la suite de la séance que l’atelier Operandi a consacré à cette thématique l’an dernier, une relecture rapide des nombreux documents relatifs à la construction à Alençon et sa région permet, grâce à une réinterprétation des textes et de certains termes, de compléter les connaissances de l’économie de la construction à alençonnaise, de déterminer l’existence ou non de pratiques particulières entre monde urbain et monde rural.

Seminaire d'histoire et d'archéologie de la construction et du bâti. UMR 5136 Framespa, Toulouse